E- TOOLIA I CONTACT

Ehoala park: Les investisseurs commencent à venir

L’investissement sur Ehoala park à Fort-Dauphin est une réalité. Le village d’enfants à Ankôkô sur ce parc a ouvert ses portes le 18 novembre dernier. Porté par l’ONG SOS village d’enfants, ce projet social au profit des enfants et familles nécessiteux et qui a également vu la contribution de la commune urbaine de Fort-Dauphin et la compagnie minière QMM, est la vitrine d’Ehoala park. Son ouverture a marqué la célébration du 25ème anniversaire de SOS village d’enfants. Etalé sur 5 ha, le village est constitué de maisons d’accueil, d’un jardin d’enfants et d’une école pour les préscolaires pour 200 élèves, d’une cantine et d’un dispensaire. Le village comprend aussi une garderie pour 1 000 mères et 3 000 enfants de moins de 5 ans. Notons qu’Ehoala park est cette zone de 440 ha attenante au port d’Ehoala. Il est appelé à attirer les investissements. Des investisseurs ont déjà signé leur Memorandum of understanding (MoU) en manifestant ainsi leur intention de s’implanter sur Ehoala park. D’autres affichent leur volonté de faire de même. Ils sont dans les secteurs agro-industriel et commercial (industrie de transformation et centrale d’achat), la logistique pour assurer la fluidité de la circulation de l’import/export.

Ces investissements pourraient créer dans les 1 000 emplois. De quoi résorber une partie du chômage à Fort-Dauphin et ses environs et aider ainsi à la lutte contre la pauvreté. En effet, tous ces projets s’engagent à valoriser les ressources locales dont humaines. Ils devraient injecter chacun plus de 3 à 4 millions US$. Ehoala park offre aux investisseurs des bonnes opportunités d’affaires. C’est le 1er parc industriel à Madagascar et il a l’avantage de se situer près du port en eau profonde. Il se trouve à 4 km de la ville et près de l’aéroport. Il est sécurisé et pré-viabilisé en eau et électricité de qualité grâce à la compagnie QMM. Cela signifie que la zone ne connaît pas le délestage ou la coupure d’eau. Par ailleurs, les terrains du parc sont proposés à des prix attractifs. L’exploitation de cette zone va permettre à la région Anosy et même aux régions voisines (Androy et Atsimo-Atsinanana) de créer un environnement propice au développement durable, créer de la valeur ajoutée dans le respect de l’environnement, aligner la vision de développement durable de la région Anosy avec les projets qui vont s’y implanter, développer le tissu de PME locales et créer des emplois.

Pour accéder à Ehoala park, il faut passer par une présélection clôturée par la signature d’un MoU. Par la suite, l’investisseur passe par la présentation de son avant-projet et puis de son avant-projet détaillé, l’élaboration d’un business plan et la signature du contrat. La construction et l’exploitation devront être précédées d’un permis environnement. Ehoala park fait l’objet d’une promotion dans des salons nationaux et internationaux. Le festival Féria de l’Anosy courant octobre dernier a également attiré de nombreux investisseurs potentiels sur le parc. Dans le secteur du tourisme, le port Ehoala est prévu accueillir 6 navires de croisière et 8 000 passagers pour la saison 2014-2015. La saison commence en décembre et se termine en mars. Pour 2015-2016, on prévoit 10 navires transportant 11 000 passagers.

(la Gazette 25/11/14)

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=43721:ehoala-park-les-investisseurs-commencent-a-venir&catid=45:newsflash&Itemid=58