Dialogue Public Privé (DPP)

Qu’est-ce que le Dialogue Public Privé (DPP)?

Dialogue public-privé : un mécanisme institutionnel

Rapproche les acteurs du secteur public et privé

ENJEUX :

null

Diagnostiquer les problèmes

null

Identifier les opportunités de développement du secteur privé

null

Assurer des réformes politiques plus inclusives et durables

Le secteur public et le secteur privé étant partenaires, un alignement de leur vision du développement économique est nécessaire. D’où le rôle du DPP en tant que processus de collaboration inclusif visant à réformer la gouvernance et le climat des affaires, en vue de maximiser l’efficacité des politiques publiques.

Le DPP est un processus organisé et structuré qui nécessite un suivi dans la concrétisation des engagements qui ont été pris. Un événement d’une journée au cours de laquelle des personnes décident sans qu’aucun suivi ni aucune mise en œuvre ne soient assurés n’est donc pas un DPP

 

Le cadre juridique et institutionnel du DPP

Défini et reconnu légalement, le DPP est juridiquement institué suite au décret présidentiel n° 2015-915 du 03 juin 2015, qui met d’ailleurs en place les structures suivantes :

null

Une Plateforme du DPP placée sous l’égide du Président de la République

null

Un Comité de Pilotage du DPP (COPIL)

null

Un Secrétariat Technique et une Facilitation assurés par l’EDBM

Pourquoi le DPP a été créé ?

Un environnement des affaires dynamique et transparent favorable aux investissements privés et à l’entreprise est l’un des principaux moteurs du développement durable et de la création d’emplois, d’où la nécessité d’inclure le secteur privé au dialogue portant sur les réformes politiques.

Les objectifs du DPP peuvent être résumés comme suit :

null

🞇 Promotion du développement du secteur privé à travers la prise en compte des préoccupations des opérateurs économiques dans les décisions et politiques économiques du Gouvernement

null

🞇 Création d’un climat de confiance entre les pouvoirs publics et le secteur privé
🞇 Définition des réformes prioritaires

null

🞇 Facilitation du processus de réforme du secteur privé🞇 Amélioration de l’environnement des affaires

Comment ça marche ?

A- LA STRUCTURATION ET MECANISME DU DPP

a. La Plateforme du DPP

Sous l’égide du Président de la République, la plateforme du DPP comprend, en plus du Premier Ministre, 13 Ministres pour le compte du secteur public et neuf organisations intermédiaires pour le privé.

Cette plateforme constitue l’instance de décision et d’orientation des relations entre l’État et le secteur privé.

Les missions de la Plateforme du DPP

  • Définir les orientations en matière d’amélioration de l’environnement des affaires
  • Donner les directives et les priorités à son Comité de Pilotage (COPIL)
  • Veiller à la mise en œuvre des mesures adoptées par le COPIL
  • et arbitrer le cas échéant, des désaccords qui pourraient survenir au niveau du Comité de Pilotage

En ce qui concerne le mécanisme de fonctionnement, la plateforme du DPP tient deux réunions ordinaires par an.

Dans le cadre des représentations, si besoin, les réunions peuvent être élargies à toutes les entités publiques ou privées et/ou les représentants des bailleurs de fonds, et ce, selon l’appréciation du Président de la plateforme.

Par ailleurs, il se peut également que des blocages peuvent survenir dans le cadre du traitement des problématiques du DPP par le Comité du Pilotage. Dans ce cas, la Plateforme, l’instance suprême du DPP, sera saisie .

b. Le Comité de Pilotage (COPIL)

Le COPIL est présidé par le Ministre en charge du Développement du Secteur Privé au sein du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat.

Sept ministres pour le compte du secteur public et les mêmes neuf organisations intermédiaires du secteur privé présentes dans la Plateforme, siègent au niveau du comité

Les missions du Comité de Pilotage

  • Instruire les dossiers sur lesquels le COPIL est appelé à évaluer
  • traiter des questions qui favorisent le développement du Secteur Privé
  • Contribuer à la formulation des politiques économiques et à l’élaboration des textes règlementaires et législatifs ayant une incidence sur l’activité
  • participer à la mise en œuvre et au suivi de l’application des mesures gouvernementales qui favorisent le développement du Secteur Privé
  • rapporter à la Plateforme du DPP sur les recommandations délibératives ou les décisions prises

Quant au mécanisme de fonctionnement, le COPIL se réunit en session ordinaire tous les trimestres.

Sur proposition motivée par l’EDBM, des sessions extraordinaires peuvent également se manifester, et ce, suite à la convocation du président du COPIL.

c. Le Secrétariat Technique et Facilitateur du Dialogue Public-Privé

Le secrétariat technique et la facilitation du DPP sont assurés par l’EDBM, suivant les nouveaux statuts de ce dernier (article 5 du décret 2018-900 du 01 août 2018) .

MISSION ET MECANISME DE FONCTIONNEMENT

En appuyant les réflexions lors du traitement des thèmes, en assurant le suivi des décisions arrêtées et en réalisant l’étude d’impact de ces dernières et éventuellement proposer des mesures correctives, l’EDBM est reconnu pour être l’unité organisationnelle et opérationnelle du DPP.

L’EDBM veille également à la synchronisation des calendriers du COPIL, des commissions et groupes de travail du DPP ainsi qu’à la mise en œuvre des réformes issues du DPP.

B- LE PROCESSUS OPERATIONNEL DU DPP

  • null

    GROUPES DE TRAVAIL DU SECTEUR PRIVE

    • Identifie de nouveaux problèmes
    • Evalue les progrès
    • Analyse technique
  • null

    DIALOGUE SECTORIEL TRANSVERSAL GOUVERNEMENT/SECTEUR PRIVE

    • Présente les analyses
    • Priorités
    • Dialogue à propos de problèmes nouveaux ou récurrents
  • null

    DIALOGUE INTRA/INTER-MINISTERIEL-COPIL

    • Prend les décisions
    • Fournit les réponses au secteur privé
  • null

    FORUM NATIONAL BI-ANNUEL ( PLATEFORME DU DPP)

    • Annonce les décisions et progrès
    • Escalade les problèmes non résolus au niveau ministériel
PRECONDITIONS POUR LE GROUPES DE TRAVAIL DU SECTEUR PRIVE :
  • Problèmes communs
  • Fort intérêt pour la problématique
  • Pas d’opposition politique
  • Pas d’intérêts personnels
  • Inclusivité
  • Priorités
PRECONDITIONS POUR LE DIALOGUE SECTORIEL TRANSVERSAL GOUVERNEMENT/SECTEUR PRIVE:
  • Capital et volonté politique du gouvernement pour agir
  • Gouvernement a la capacité et le désir de s’engager
  • Secteur privé a les champions pour présenter les problématiques au Gouvernement
  • Confiance mutuelle et transparence
PRECONDITIONS POUR LE DIALOGUE INTRA/INTER-MINISTERIEL-COPIL:
  • Problématique prioritaire
  • Gouvernement n’a pas de conflit d’intérêts
Quelles sont les catégories d’intervention du DPP?

Il existe au moins trois catégories d’interventions d’un DPP, définies suivant l’espace géographique de sa mise en œuvre et le secteur ou thème traité :

null

🞇 Un dialogue national/exhaustif : quand celui-ci se fait avec une participation sur l’ensemble du pays ou se tient sur l’ensemble du territoire

null

🞇 Un dialogue régional : quand sa mise en œuvre ou les questions touchées ne s’adresse(nt) qu’à une région bien spécifique

null

🞇 Un dialogue sectoriel / filière quand l’intervention est ciblée pour un secteur ou filière précis(e)

Quels sont les prérequis pour un dialogue efficace ?

Le DPP est un processus qui nécessite une réelle participation et un engagement à court et long termes de tous les acteurs. Pour qu’un dialogue soit efficace, plusieurs prérequis doivent être observés. C’est pour cette raison que la phase de préparation de tout dialogue est la phase la plus importante et à ne surtout pas négliger. En effet, mise à part la logistique, c’est déjà dans cette phase qu’on prépare le terrain du dialogue et qu’on assure une grande, pour ne pas dire la plus grande partie, de la réussite du travail à accomplir.

Quatre éléments, acteurs forment la base des prérequis pour un dialogue efficace. Ces derniers constituent ce que l’on nomme : le diamant du DPP.

 

     Les éléments, acteurs-clés formant le diamant du DPP sont :

null

Les Autorités publiques qui sont impliquées et ont une capacité suffisante, une coordination efficiente, une volonté politique et un leadership fort

null

Les Instruments qui regroupent tout le volet logistique et de support matériel et technique afin de mener à bien le DPP à tous les niveaux

null

Les Champions qui ont une crédibilité, de l’expertise et de la capacité à attirer l'attention des médias

null

La Communauté des affaires qui est organisée, dirigée et ayant un sentiment d'unité

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

Support

FAQ
Nos appuis aux PME / PMI
Liens utiles
Contactez-nous

Coordonnées

ANTANANARIVO MADAGASCAR
RAMANANTSOA Antaninarenina,
Immeuble EDBM, Avenue Gal Gabriel
+261 20 22 681 21
+261 20 22 670 40
edbm@edbm.mg

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

ANTANANARIVO MADAGASCAR
RAMANANTSOA Antaninarenina,
Immeuble EDBM, Avenue Gal Gabriel
+261 20 22 681 21
+261 20 22 670 40
edbm@edbm.mg

Copyright @ 2020. L’Economic Development Board of Madagascar (EDBM)